Quand les affaires de violences sexuelles éclaboussent le monde du sport

Si le sport fédère un grand nombre de personnes, il est malheureusement aussi le théâtre de nombreuses dérives. Difficile actuellement de ne pas entendre les témoignages de nombreuses athlètes sur les conditions particulièrement dures qu’elles ont dû subir au cours de leur carrière.

Le scandale qui a touché la fédération de gym américaine

En 2016 explose le plus gros scandale d’abus sexuels et de viols dans le monde du sport. Le médecin Larry Lassar se retrouve alors au centre d’un scandale sans précédent. Durant près de 20 ans, le médecin sportif qui pratiquait au sein de la fédération américaine, USA Gymnastics a été reconnu en 2018 pour avoir agressé environ 265 athlètes, certaines très jeunes d’à peine 12 ans. Le scandale fut si grand qu’il a fait trembler la fédération dont l’ancien président Steve Penny a été arrêté pour dissimulation de preuves. Rappelons que de nombreuses sportives ont subi durant parfois plusieurs années des abus allant jusqu’au viol avec parmi elles des grands noms de la gym et des médaillées olympique. Larry Lassar a écopé d’une très lourde peine.


L’équitation allemande en ligne de mire

En 2018, les caméras sont braquées sur l’équipe nationale allemande d’équitation. En effet, l’un des espoirs du pays dans cette discipline est récemment avec certains de ses coéquipiers impliqués dans des cas graves d’agressions sexuelles. Il semble que cet individu faisait prendre de l’alcool à des jeunes cavalières afin d’abuser d’elles seul ou en groupe. Cette sordide affaire est prise très au sérieux par la fédération allemande qui souhaite clairement ne pas voir son équipe dans ce type de situation.


Scandales à Font Romeu

L’affaire avait été jugée en 1992 puis en 1993. Mais, c’est bel et bien aujourd’hui que le gros des témoignages refait surface. Aux côtés des patineuses, on peut retrouver 7 nageuses issues du lycée climatique de Font Romeu qui reviennent sur les sévices qu’elles ont enduré alors qu’elles n’avaient que 13 ans pour certaines. À l’époque, l’entraineur avait juste reçu une peine avec sursis. L’auteur des faits avait même pu reprendre son poste sans que les faits ne soient inscrits sur son casier judiciaire.


Le Tennis n’est pas épargné

Malheureusement, le tennis a lui aussi connu des scandales sexuels ces dernières années. En 2014, l’entraineur Régis de Camaret écope d’une peine de 10 ans de prison. Si lors du procès seulement 2 victimes ont pu porter plainte, ce n’est pas moins de 20 joueuses qui ont témoigné contre les sévices subis. Parmi elle, Isabelle Demongeotl’ancienne numéro 2 française. C’est dans l’internat de l’école de tennis que le gros des agressions aurait dans un premier temps pris place. Les témoignages des victimes sont étrangement similaires. Cependant, la plupart du temps les faits étaient prescrits.


Le scandale du dopage par l’avortement

Depuis la chute de l’URSS, de nombreuses accusations de dopage ont eu lieu. Mais celle qui fait le plus parler et qui dérange dans le monde du sport est le fameux « dopage à l’avortement » qu’auraient subi de nombreuses athlètes russes. Le principe est simple : de gré ou de force il fallait mettre la sportive enceinte avant une compétition importante et une fois la médaille en poche, la sportive devait avorter. Si un doute plane toujours pour savoir si oui ou non cette technique était massive, certaines ex championnes ont déjà parlé comme Olga Korbut qui a même sorti un livre sur son expérience de sportive ou encore Olga Kovalenko qui a confirmé avoir subi ce type de dopage alors qu’elle n’avait pas encore 17 ans.

D’après les chiffres annoncés, dans 55% des cas les athlètes subiraient des agressions sexuelles par les autres athlètes contre 9% par les entraineurs. Cela dit, espérons que ce type de pratique disparaisse définitivement du monde du sport.

Retour
Autre contenu