Les plus grandes erreurs commises par les entraîneurs

Bien qu’il n’existe évidemment pas d’entraîneur ni d’entraînement parfaits et que des erreurs se produisent souvent, il est extrêmement important d’en tirer les bonnes leçons. Voici quelques-unes des erreurs les plus courantes commises par les coachs sportifs.

1/ Donner trop d'instructions

Bien que la quantité d'informations que les joueurs puissent prendre en charge varie selon l'âge et la personnalité, il est important de faire attention à ce sujet. Il y a un moment et un lieu pour donner des ordres, tout comme pour permettre aux joueurs d'apprendre eux-mêmes de leurs erreurs. De plus, il est important de modifier la façon dont vous communiquez avec vos joueurs, en fonction de l’information que vous voulez partager et du groupe ou du joueur auquel vous vous adressez. Pendant les matchs, surveillez aussi votre façon d’échanger avec les joueurs. Retrouvez à ce sujet notre article Quel genre d'entraîneur êtes-vous sur le banc ?

 

2 / Supposer que tous les joueurs soient identiques

À la différence des entraîneurs, tous les joueurs ont des motivations et des mentalités différentes. Cependant, de nombreux entraîneurs ne le reconnaissent pas, utilisant les mêmes techniques pour chaque individu. Alors que certains apprendront mieux avec des aides visuelles, d’autres préféreront des explications plus détaillées, les entraîneurs devant suivre les joueurs individuellement afin de mieux comprendre comment ils préfèrent être enseignés.

 

3 / Proposer des entraînements sans direction précise

De nombreux entraîneurs organisent des sessions pour tenter d’impressionner plutôt que d’améliorer le développement des joueurs. Il est important de bien savoir où en sont exactement les joueurs avant de concevoir des exercices, les entraînements confus ou trop avancés ayant souvent un effet négatif.

 

4 / Ne pas réviser les exercices/entraînements précédents

De nombreux entraîneurs introduisent une nouvelle technique ou un nouvel exercice et ne font ensuite pas de rappels. Qu'une session en particulier soit populaire ou non auprès des joueurs, assurez-vous de la revoir par la suite. Ce processus aide à garantir que les joueurs développent une compréhension à la fois des aspects techniques et tactiques du jeu, ainsi que les moyens de les appliquer avec succès.

 

5 / Accuser les conditions d’entraînement

En hiver (par exemple), les entraîneurs justifient régulièrement de ne pas être en mesure d’entraîner comme ils le souhaitent à cause des conditions météorologiques ou de la qualité de la surface du terrain. Au lieu de proposer des entraînements de moyenne ou mauvaise qualité, cherchez des alternatives. Qu’il s’agisse de vous entraîner à l’intérieur ou d’utiliser des surfaces de jeu plus petites, trouvez des solutions. De telles sessions vont modifier l’apprentissage et apprendre à vos joueurs à s’adapter. Retrouvez nos conseils pour s’entraîner dans les meilleurs conditions en hiver dans notre article Conseils pour adapter ses entraînements au froid et à l'hiver.

 

Concernant les plus jeunes, voici nos conseils pour adapter vos entraînements à leurs intérêts Entraîner les poussins : 5 détails qui font la différence.

 

Retour
Autre contenu