Les erreurs à ne pas commettre en tant qu'entraîneur

Etre entraîneur, que ce soit d’une équipe professionnelle ou d’une équipe amateur, que ce soit de sportifs majeurs ou de sportifs mineurs, implique une grande responsabilité. Pour ce faire, vous devez avoir un certain nombre de qualités mais surtout éviter quelques erreurs qui peuvent avoir des répercutions désastreuses.

  1. Ne pas vous imposer de suite

Quand un entraîneur prend les rênes d’une équipe, on peut dire qu’il devient le nouveau « boss dans la place ». Une erreur souvent remarquée surtout chez les nouveaux entraîneurs est qu’ils tardent à s’imposer. Vous n’êtes ni un ami, ni un parent et encore moins le nouveau copain de votre équipe. Vous devez rapidement marquer votre nouveau territoire en imposant vos propres règles afin de rapidement amener l’équilibre au sein de votre troupe.


  1. Ne pas demander conseil

Etre entraîneur ne signifie pas tout savoir. Loin de là ! Un bon entraîneur est au contraire une personne qui s’informe continuellement sur les nouveautés dans sa discipline, qui cherche à s’améliorer même s’il pratique depuis des années. N’hésitez donc pas à prendre conseil auprès des vos homologues ou de faire des stages de perfectionnement : cela ne pourra que vous permettre de gagner en qualité.


  1. Ne pas reconnaître le caractère de chacun

Dans une équipe, il y a par définition plusieurs personnes. Il est important de composer avec le caractère de chacun pour éviter de les bloquer ou de créer des situations conflictuelles. Certains sont leaders, d’autres plus réservés : vous devez vous adapter afin de créer un esprit de groupe et de l’harmonie dans votre équipe.  

  1. Etre trop positif

Trop encenser son équipe lors de moments difficiles peut passer auprès des joueurs pour un manque de confiance en eux ou encore pour un manque d’observation. Tout en restant encourageant, restez toujours réaliste, et plutôt que de ne sortir que des compliments, pensez à donner une analyse structurée. Même si votre équipe est sur une série de victoires, elle peut toujours s’améliorer.


  1. Etre trop négatif

Comme il est mauvais d’être trop positif, il est mauvais d’être trop négatif. Cette attitude peut psychologiquement influencer vos joueurs qui ne se sentiront plus bons à rien. Une dose trop importante de négativité a souvent pour effet de stopper l’épanouissement de l’équipe. De même, un entraîneur qui communique en hurlant deviendra rapidement un frein à l’évolution des joueurs.


  1. Ne pas être assez clair dans les explications

Le problème de certains coachs réside souvent dans leur manque de précision. En effet, il n’est pas rare d’entendre un coach crier « Bouge ! » à un joueur. Mais bouge où ? Pourquoi ? Comment ? Pareil pour les ordres du type « Cours ! », « Fais une passe ! », « Ne reste pas là ! » : surtout dans un match, un joueur a besoin d’explications claires et précises. N’hésitez pas à faire des phrases claires et à donner des explications concises.


  1. Ne pas prendre le temps de verbaliser

Donner une stratégie à votre équipe est le premier rôle de l’entraîneur. Mais encore faut-il qu’elle soit comprise par tous. Il est important d’expliquer le pourquoi de votre méthode.  Si les joueurs comprennent où vous allez et pourquoi vous conseillez  une action plus qu’une autre, alors ils pourront plus facilement mettre en place votre tactique de jeu et surtout, ils pourront plus facilement se l’approprier.


  1. Ne pas être constant

En début de saison, vous tenez un discours et mettez en place des règles, qu’il sera important de conserver tout du long. Il n’y a rien de plus déroutant pour un athlète qu’un manque de constance. Si l’entraîneur devient lunatique ou ne suit pas ses propres préceptes, il y a fort à parier que l’équipe en pâtira.


  1. Ne pas structurer les entraînements

Durant un entraînement, les sportifs doivent… ? S’entraîner ! Il n’y a rien de pire qu’un entraînement non structuré dans lequel les athlètes se retrouvent à faire la queue pour faire un exercice ou encore des exercices sans sens précis. Prenez le temps et le soin de créer du mouvement et des ateliers suffisamment variés pour que chacun puisse s’y retrouver et se dépenser toujours en leur expliquant le pourquoi de ces ateliers.


  1. Rajouter systématiquement des charges de travail

Votre équipe a peut-être des défaites à répétition ou des lacunes qui la mettent en danger. Au lieu de rajouter du travail, peut-être sera-t-il plus judicieux de revoir votre stratégie ou de discuter avec votre team des éventuels problèmes qu’elle rencontre. Prenez le temps de ré-impliquer vos joueurs dans l’entraînement. L’entraîneur est un modèle pour ses joueurs et doit être à l’écoute.


Améliorez votre communication avec Spond. Spond est une application spécialement conçue pour faciliter l'organisation de votre équipe de foot. Comment ? Rien de plus simple ! Tous les échanges entre les entraîneurs, capitaines, joueurs et leurs parents sont sur une seule plateforme. Vous gagnez du temps, facilitez la communication avec les joueurs et leurs parents et rendez votre vie bien plus facile ! Alors tenté ? Téléchargez l'application Spond ici >

 

Retour
Autre contenu