Les blessures aux ischio-jambiers dans le football

Dans la vie des athlètes et en particulier dans celle des footballeurs, les ischio-jambiers constituent un groupe musculaire très important car, par ses actions et ses mouvements, ces muscles sont l’une des principales causes de blessures.

Ischio-jambiers, quésaco ?

« Les muscles ischio-jambiers correspondent à trois muscles de la cuisse situés à l'arrière de la partie supérieure de la jambe. […] Ces muscles sont insérés en haut sur la tubérosité ischiatique et en bas sur le tibia et le péroné. Les muscles ischio-jambiers comprennent : le muscle demi-tendineux (ou semi-tendineux) ; le muscle demi-membraneux (ou semi-membraneux), situé sous le muscle précédent ; le biceps fémoral (ou biceps crural). » Les ischio-jambiers constituent un groupe musculaire biarticulaire pouvant jouer le rôle d'extenseur de la hanche et de fléchisseur du genou. Ils interviennent aussi lors de la flexion de la hanche et de l'extension du genou.

 

La blessure aux ischios-jambiers est l’une des blessures les plus courantes et les plus fréquentes dans la vie des athlètes et en particulier des footballeurs. Pourquoi ? Le football se caractérise principalement par des changements de rythme et de direction, et par la frappe de ballons. Comment se manifeste la blessure ? « C’est une lésion musculaire souvent difficile à cicatriser car elle touche le muscle lui-même et la jonction avec le tendon, des structures peu élastiques qu’on appelle les aponévroses. Il y a aussi des lésions très hautes, à la pointe de la fesse, des sortes de désinsertions particulièrement redoutables et difficiles à traiter», explique le professeur Pierre Rochcongar, président de la commission médicale de la FFF. » 

 

Quels sont les facteurs de risque ?

Les blessures aux ischio-jambiers sont indirects et sont liés à un allongement forcé, dépassant les limites du tissu musculaire. Le mouvement principal responsable de ces blessures est le sprint (ou la course à grande vitesse). Bien que ces blessures soient courantes, elles peuvent s'aggraver et se transformer en une rupture complète dans les cas les plus graves. Différents facteurs entraînent un risque plus élevé de ce type de blessures, tels que :

 

  • L'âge
  • La composition de la fibre musculaire
  • Des blessures ou fatigue antérieures
  • Une mauvaise position lombaire
  • Un échauffement insuffisant

 

Bien que les premiers facteurs de risque sont inévitables, les derniers peuvent être modifiés et doivent donc être pris en compte pour la prévention, le diagnostic et le traitement de la blessure.

 

Prévention des blessures

Afin d'éviter autant que possible ces types de blessures, il est essentiel d'avoir une bonne condition physique générale, un mode de vie sain, un équilibre musculaire, et éviter la rigidité des muscles ischio-jambiers et le manque de mobilité articulaire. Les échauffements et les étirements sont donc indispensables pour garder vos joueurs en forme. Il est conseillé d'effectuer une série d'exercices tels que des étirements passifs, des étirements dynamiques ou des exercices de proprioception.

 

Pour aller plus loin, retrouvez nos articles Quels sont les facteurs de la récupération du joueur ? Comment éviter les blessures ? et La contracture musculaire au football.

 

Avez-vous essayé Spond ? Spond est une application spécialement conçue pour faciliter l'organisation de votre équipe de foot. Comment ? Tous les échanges entre les entraîneurs, capitaines, joueurs et leurs parents sont sur une seule plateforme. Vous gagnez du temps, facilitez la communication avec les joueurs et leurs parents et rendez votre vie bien plus facile ! Alors tenté ? Téléchargez l'application Spond ici >

Retour
Autre contenu