Fin de carrière et de la compétition, pourquoi ne pas continuer en foot loisir ?

Après une carrière accomplie et à un âge avancé, certain footeux lassés de devoir se remettre en question, adopter un rythme de vie incluant entraînements, matchs, souffrance de la préparation physique, hygiène de vie restrictive voir blessures à répétition, peuvent être des facteurs d’arrêt de la pratique du football.Véritable hantise pour certains footballeurs ayant passé plus de 30 ans sur les terrains, l’arrêt est vraisemblablement douloureux, nous allons évoquer quelques points qui pourraient vous convaincre de continuer.

Le besoin du corps et rester en bonne santé


Après avoir connu des années d'activités physiques, si vous stoppez la pratique, votre corps va rapidement vous redemander une activité. La plus grosse difficulté est de remettre en route la mécanique autant psychologiquement que physiquement. La contrainte de temps et la motivation sont des facteurs qui font qu'on reporte au lendemain la reprise.

Un facteur, celui de la prise de poids, nous fait rapidement prendre conscience que les barbecues, les raclettes ou les apéros vont devenir problématiques pour maintenir un tour de taille normal.

La reprise du football en loisir peut être une manière de revenir progressivement au foot à condition qu'on n'oublie pas que l'on a arrêté pendant quelques mois. Sans entraînement et sans préparation, les risques de blessures et cardiovasculaires peuvent être élevés si on pense encore qu'on a 20 ans...

L’échauffement est d'ailleurs un moment clé de la préparation de match qui va permettre au corps d’élever sa température, aux articulations et aux muscles d’exécuter des mouvements plus brusques.

Pourquoi vouloir reprendre si on ne fait pas le nécessaire pour jouer dans le temps...


Garder une vie sociale


Décider de continuer le sport en loisir change pas mal de choses : les entraînements deviennent facultatifs, les matchs prévus le vendredi soir en règle générale donnent lui a un rendez-vous habituel de copain… L'objectif premier est de garder un lien avec ses collègues malgré le travail, la vie de famille et le stresse quotidien. Il en ressort que passer trente ans, certains font ce choix pour continuer d'avoir une harmonie à la maison avec madame qui ne supportait plus le rythme d’entraînement, pouvoir participer aux repas familiaux et partir en vacances au mois d’août...

L’équilibre d'une équipe loisirs est assez fragile selon l'investissement de ces joueurs, combien d'équipes démarrent la saison en septembre à 20, 25 pour finir à 8 en décembre...l'investissement de chacun garantit la viabilité de l'équipe.

Conserver le plaisir de jouer à un rythme tranquille


Véritable compétiteur, choisir les loisirs, c’est accepté de pouvoir perdre. La finalité n'est finalement pas là, pratiquer sa passion avec le plaisir d’être avec les autres, sans se blesser.

L’objectif est de passer un bon moment avec son groupe d'amis en gardant à l'esprit que le rythme sera plus cool, peu d'impact.

Et la mi-temps la plus importante reste la 3eme... s'entretenir, rigoler, pourvoir s'évader de son quotidien, telle est l'idée d'évoluer en loisirs.

Retour
Autre contenu