Entraîneur, prenez soin de vos joueurs !

Un coach doit être présent pour son équipe mais aussi pour les joueurs dans une démarche individuelle. Le but est d’arriver à créer une cohésion de manière à ce que l’équipe atteigne son objectif. Alors comment réussir à gérer les sportifs pour y arriver ?

  1. Les sportifs sont des individus

Le coach doit créer l’esprit d’équipe. Pour ce faire, l’entraîneur doit comprendre que chaque sportif est différent. Un athlète, avant d’être un membre de l’équipe, est une personne avec ses qualités et ses défauts, ses problèmes, sa famille, son monde propre. Le coach doit donc prendre en compte ces éléments lors des entraînements et dans sa façon de s’adresser à chacun d’entre eux. Il doit prendre le temps de découvrir les individus qui composent son équipe afin de bien prendre en charge leur formation et leur permettre de développer leur potentiel. L’entraîneur doit savoir sortir le meilleur de ses sportifs en leur donnant un suivi personnalisé. Effectivement, dans une équipe composée de 15 ou 20 joueurs, la tâche est ardue, mais nécessaire.


  1. Les caractères sont différents

Une fois que l’entraîneur a réussi à découvrir chacun de ses joueurs en tant que personne, il va devoir adapter son discours à chaque caractère. En effet, un coach ne parle pas de la même manière à un sportif timide qu’à un leader né. Certains sportifs auront besoin d’une attitude stricte alors que d’autres auront besoin d’un discours plus poussé et expliqué. Bien que les règles dans les entraînements soient les mêmes pour tous, la forme a souvent besoin d’être adaptée à chacun. Cependant, l’entraîneur doit aussi faire attention à ne pas faire de différences. Il est d’ailleurs conseillé de régulièrement opter pour des discussions en tête à tête avec les joueurs, afin justement d’avoir des rapports particuliers avec chacun d’eux.


  1. Les hauts et les bas

On constate souvent après une forte progression des athlètes, une période de stagnation, voire même de régression souvent due à la pression ambiante. Le rôle de l’entraîneur est à ce moment là primordiale. Il doit rassurer le sportif, trouver des leviers pour lui permettre de se remotiver. Il doit permettre au sportif de garder les pieds sur terre. On voit souvent dans le sport de haut niveau, dans le foot par exemple, des joueurs de talent perdre pieds et leurs frasques s’étaler en première page des journaux people. C’est à l’entraîneur de redonner le goût du sport et de ramener l’athlète à la réalité du terrain afin que son potentiel ne soit pas perdu.


  1. Être attentif

L’entraîneur doit aussi rester vigilant quant aux dérives des athlètes. Les tentations qui entourent le sport sont nombreuses. Le coach doit donc veiller au grain. Il doit savoir être présent et reconnaître les signes de doutes ou de démotivation chez les athlètes. Le propre d’un entraîneur est de s’occuper de son équipe. Il doit être à l’écoute et disponible. Le sportif et son entraineur ont des liens qui ne ressemblent à aucun autre. De ce fait, le sportif s’appuie souvent sur les connaissances de son coach pour aller de l’avant et s’en sert dans sa construction. 


  1. Savoir faire évoluer mais rester proche de l’athlète

Bien que l’entraîneur soit principalement présent pour permettre à ses joueurs d’évoluer, il doit aussi rester réaliste quant aux performances de chacun. Si certains athlètes peuvent toujours évoluer, d’autres arriveront certainement à leur apogée et à leurs limites plus vite. L’entraîneur, pour réussir à mener son équipe au niveau souhaité doit donc être conscient de cette réalité. Tous les sportifs n’auront pas le même niveau et les mêmes capacités. Pourtant, c’est ce mélange de performances qui fera la force de son équipe. L’entraîneur doit donc savoir qui pousser et proposer les entraînements en fonction des possibilités de chacun.


Etre coach n’est pas évident et s’occuper de ses joueurs est souvent compliqué. C’est la raison pour laquelle un entraîneur doit en premier lieu être un passionné.

Retour
Autre contenu