Comment bien choisir et entretenir ses crampons ?

Il n’est pas toujours facile de choisir ses crampons... Quelle semelle ? Quelle matière ? Quelle taille ? Et les entretenir est encore une autre histoire. Pour que les crampons durent toute la saison et conservent leur qualité, un petit rituel de nettoyage simple et efficace existe. Voici nos conseils pour bien choisir ses chaussures et les entretenir :

Comment bien choisir une paire de chaussures pour la pratique du football ?


Dabord, c’est une paire qui doit être adaptée au terrain :

  • Semelles FG (FIRM GROUND) ou moulées : pour les terrains en herbe naturelle sèche ou synthétique long. Il est conseillé aux joueurs débutants et intermédiaires de prendre ce type de semelles, puisqu’elles sont polyvalentes et conviennent presque partout (synthétique et terrain gras, malgré quelques risques de glissades).
  • Semelles SG (SOFT GROUND) ou les vissées, avec des crampons remplaçables : pour les terrains très gras, en herbe humide. Elles sont principalement conseillées pour les joueurs expérimentés. En revanche, il ne faut pas jouer avec ce type de semelles sur un terrain dur, car cela pourrait créer trop de pression, des douleurs ou même des blessures.
  • Semelles HG (HARD GROUND) ou stabiles :  moins courantes que les précédentes mais pourtant très utiles pour les terrains durs, stabilisés, ou en terre battue. Elles sont conseillées pour les joueurs qui s’entraînent très régulièrement sur des sols durs.
  • Semelles AG (ARTIFICIAL GRASS) : c’est une semelle atypique et très peu connue. Pour les terrains synthétiques, en caoutchouc/pastille.

 

Pourquoi est-ce si important ? Une paire adaptée au terrain permettra au joueur d’avoir une bonne adhérence et diminuera significativement les risques de blessures. L’idéal serait d’en avoir une paire de chaque, pour être serein et performant sur tout type de terrains. Si le joueur ne peut pas se le permettre, privilégiez la paire correspondant au terrain sur lequel il évolue.

 

Ensuite, la paire de chaussures doit être adaptée à la morphologie du joueur. Le joueur a-t-il un pied fin ou large ? Grand ou petit ? Il faut prendre le temps nécessaire pour essayer la chaussure et être sûr d’être bien à l’aise.

 

Et enfin, la chaussure doit être adaptée au style de jeu du footballeur. Quelle est la particularité du joueur ? Faut-il mettre l’accent sur un maintien optimal ? Sur le confort ? Un toucher de balle particulier ? Un conseil : optez pour un modèle rigide sur la partie arrière (un bon maintien du pied et de la cheville) et plus souple à l'avant (plus de sensations et de précision lors du toucher de balle).

 

Cuir ou synthétique ? Le cuir offre plus de souplesse et s'ajuste parfaitement à la forme du pied, pour un toucher de balle plus précis. Le synthétique offre une durée de vie des modèles plus longue que le cuir et est beaucoup plus facile à entretenir.

 

Lorsqu’un joueur a une nouvelle paire de crampons, conseillez-lui de commencer par porter ses anciennes et nouvelles chaussures par intermittence. La chaussure a besoin de « se faire » et de s’adapter aux pieds du joueur. Les chaussures seront ensuite bien plus confortables à porter.

 

Comment nettoyer les crampons en 3 étapes ?

 

1/ Le brossage : Décrottez et retirez les saletés qui se sont incrustées sous la semelle et sur la tige. Utilisez une brosse et évitez de taper les chaussures. La résistance de la chaussure risque de diminuer et les fibres de se fragiliser (sur la semelle et sur l’empeigne).

2/ Le nettoyage : Nettoyez la chaussure avec un chiffon (ou une éponge) et de l’eau savonneuse. Démarrez par les crampons et prolongez sur le reste de la chaussure. Attention n’immergez pas la chaussure ! Laver les crampons sous la douche est donc une très mauvaise idée. Ce n’est pas la bonne solution ni pour la propreté des vestiaires, ni pour les crampons. Immerger la chaussure sous l’eau risque de détériorer les matériaux qui permettent de maintenir la chaussure en forme, et donc de dégrader le maintien du pied. L’immersion peut aussi engendrer l’apparition de champignons (souvent invisibles) à l’intérieur de la chaussure. Enlevez les dernières saletés à l’aide d’une brosse à dent humidifiée (pour les lacets, coutures, recoins, etc). Il est important de passer en revue toute la chaussure et de ne rien négliger si vous voulez que les chaussures tiennent la saison.

3/ Le séchage : Séchez ensuite la chaussure avec un chiffon sec. Pour éviter que vos crampons garde l’humidité, la technique du papier journal à l’intérieur de la chaussure est indémodable !

 

Une fois à la maison après l’entraînement ou un match, conseillez à vos joueurs d’enlever la semelle de propreté et de laisser aérer les chaussures. Il est bon de les stocker dans un endroit aéré, à l’abri de l’humidité et du soleil. Pour les odeurs, un peu de talc ou de bicarbonate de soude à l’intérieur et sur la semelle de propreté et le tour est joué !

Retour
Autre contenu